Le Miracle Louise (1857/1922)

De santé fragile et fortune faite dans la laine, Monsieur Pommery décide en 1856 de se retirer des affaires pour profiter plus calmement de la vie. Leur fils, Louis est grand. Le couple n’a pas de projet particulier et s’oriente doucement vers une villégiature méritée. C’est alors que le destin s’en mêle… Madame Pommery, alors âgée de 38 ans, attend un enfant. Cette grossesse miraculeuse plus de dix-sept ans après la première va changer à jamais le cours de leur vie. Tenu d’assurer l’avenir de sa fille, Monsieur Pommery songe à reprendre une activité. Or, à ce moment, les laines subissaient une crise malheureuse. Par contre, le commerce des vins de champagne prenait une grande extension.

A l’inventaire du 31 décembre 1856, les vins Pommery sont tous de grands crus. Si la Maison a changé de nom, elle a acquis des éléments de force et de talent. Henry Vasnier, directeur financier administratif âgé de 24 ans et Adolphe Hubinet, directeur commercial âgé de 23 ans ont rejoint l’équipe. Et lorsque le 18 février 1858, Monsieur Pommery s’éteint, Madame Pommery regarde Louise qui n’a pas un an et rassemble ses forces pour entamer une des plus belles histoires. C’est donc avec fierté, passion, émotion que nous nous efforçons de reproduire le miracle de Madame Pommery sous le doux nom de Louise.

 
 

L’énergie d’une femme d’esprit qui fut une femme de cœur

En 1857, le commerce de la laine traversant une crise, Monsieur Pommery s’oriente vers le commerce des vins de Champagne pour assurer l’avenir de sa fille. Il meurt un an plus tard en février 1858. La suite est connue : sa jeune veuve prend les rênes de la Maison et conduit la maison vers le succès et la gloire.
La belle, tendre et subtile Louise Pommery épouse le comte et futur marquis Guy de Polignac en 1875. En 1890, à la mort de leur mère, Louis et Louise deviennent gérants de la Maison dont le directeur restera Henry Vasnier. Madame Pommery avait accompli un travail de fourmi pour réunir les 18 premiers hectares. Louis Pommery et sa sœur, la Marquise de Polignac acquièrent méthodiquement les 282 suivants.

 
 

Une cuvée spéciale inspirée d’un grand nom de la Champagne

Créée en 1979, la Cuvée Louise est un champagne d’une pureté extrême. Fidèle aux exigences de son inspiratrice, la cuvée de prestige de la Maison est issue des meilleures parcelles qui lui sont jalousement réservées.
Dans la tradition du Pommery Nature 1874, elle représente une Cuvée de prestige à teneur en sucre très réduite. Derrière cette apparente simplicité se devinent des procédés uniques, mis en oeuvre à chaque étape de son élaboration pour que, patiemment, la Cuvée Louise devienne la quintessence du style de la Maison. 

 
 

Moi, Madame Pommery…

«J’ai pris la résolution de continuer le commerce et de me substituer à mon mari… » Ce précepte établi en 1858, la jeune veuve part à la conquête des marchés nationaux et internationaux et bouscule, sans état d’âme, quelques règles de la gestion d’entreprise. Elle pose, en précurseur, les bases de toute promotion d’un produit de luxe : le style, la marque, la communication et les relations publiques au domaine. Elle invente l’image de marque Pommery.

Elle fait un « noble usage » de sa fortune : femme d’affaires, certes, mais femme de coeur, elle institue la première « caisse de retraite » ainsi qu’une « sécurité sociale » pour son personnel. La ville de Reims lui doit également son orphelinat et sa caisse maternelle. En cela, elle invente la charte d’éthique de l’entreprise. Elle soutient les artistes et tout d’abord, ceux de sa ville. Elle lègue au musée de Reims sa collection de 600 pièces de faïence et fait don à l’État français des « Glaneuses » de Millet. Estimant que « tout ce que l’on peut obtenir par le travail est chose sainte », elle crée, avant la mode, le mécénat d’entreprise. Un engagement personnel avec une prise de risque hors du commun. Cette vision audacieuse des affaires s’appuie sur une éthique sans compromis, qui reste aujourd’hui la nôtre.

 

Champagne

Provence

Camargue

Portugal

Sparkling Wine

 

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.